Poker : Comment jouer AK

La façon de jouer AK dépend énormément de votre position, de combien de joueurs sont encore dans le coup et de votre aptitude à lire leur façon de jouer.

Souvenez vous de ça: Jouer les joueurs, pas les cartes.

Est-ce que AK est une main forte ?

Bien sûr, mais il vous arrivera de vous bruler avec si vous ne prenez pas en considération les bons éléments.

Lorsque vous êtes en position tardive, vous devriez relancer preflop, de façon à limiter le nombre de joueurs encore en jeu et n’en garder que 1 ou 2 qui call.

Si vous êtes dans les premiers à parler, vous devriez faire une relance avec le même but qui est de ne garder que 1 ou 2 joueurs, par contre cette fois ci vous devrez utiliser un peu plus votre intuition et votre lecture de la table, si elle tight ou agressive, pour estimer de combien devra être votre relance.

Avec AK, vous voulez vous débarrasser de tous joueurs qui peuvent avoir un 2 ou une petite carte en main. De cette façon vous ne serez pas effrayé de voir apparaître un flop qui contient justement de petites cartes .

Après le flop, vous devez miser, que vous ayez touché quelque chose ou non, ne checker jamais après avoir relancer preflop. Vous donneriez l’opportunité à votre adversaire de miser à votre place et de devoir naviguer dans le flou pour la suite du coup.

Si le board ne donne que des petites cartes, vous devriez pouvoir remporter le pot là. Faîtes en sorte que vos adversaires vous mettent sur une main faite (une paire servie) et forcez les à se coucher.

Si cette fois ci vous touchez quelque chose sur le flop, que ce soit avec votre as ou votre roi, vous n’aurez aucun problème pour miser et remporter le pot dans la grande majorité des cas pourvu de ne pas laisser de carte gratuite à votre adversaire.

Voici les cas ou vous devez vraiment faire attention :

  1. Vous pensez que votre adversaire à en main AA ou KK (dans ce cas n’hésitez pas à vous coucher)
  2. Le flop donne une paire ou il y a possibilité de tirage quinte ou couleur.

Dans ce dernier cas, attention au brelan possible de votre adversaire ou du tirage qu’il va tenter. Vous n’arriverez pas forcément à le faire se coucher et si vous ne réfléchissez pas suffisamment, cela risque de vous coûter trés chère. Les côtes de votre adversaire sont importantes s’il est sur un tirage, vous pouvez tenter de faire en sorte que ce soit trop chère pour lui de voir la carte suivante. Consultez la page des probas pour plus de précisions sur les côtes.

Si vous tentez de voler le pot après le flop avec as high et que votre adversaire vous suit, il sera peut être alors temps de coucher votre AK.

Si le turn ne vous aide pas plus alors cette fois ci couchez vous.