Méditation pour les joueurs de poker

Si vous entendez le mot ‘méditation’ et pensez à un moine bouddhiste méditant au sommet d’une montagne, vous n’êtes pas seul. Mais la méditation est quelque chose que tout le monde peut faire, et quelque chose que les joueurs de poker devraient sérieusement envisager d’ajouter à leur routine hors des tables. La méditation est une excellente façon pour nous de recalibrer notre cerveau, de nous détendre et de centrer nos émotions dans un court laps de temps.

En fait, je médite avant chaque session de poker que je joue et d’autres joueurs de poker pro ont été des grands partisans de la méditation et mêmes certains casino comme le casino noir qui offrent des vidéos de méditation sur leur site. Comment méditer si vous êtes tout nouveau sur le sujet ? Prêt à en apprendre davantage sur la méditation, ses bienfaits et comment vous pouvez incorporer cette pratique dans votre vie ? Alors Continuez à lire !

 

3 TYPES DE MÉDITATIONS ASSISES

La méditation guidée concerne la visualisation et le mouvement sensoriel à travers l’esprit. Cette pratique est dirigée par un enseignant pour atteindre la connexion, la clarté ou la relaxation. En utilisant l’imagination et le rappel sensoriel, nous pouvons diriger l’esprit et réorienter les réponses automatiques. Cette pratique permet d’acquérir organiquement des compétences pour faire face à des situations stressantes.

La méditation des mantras consiste à renforcer la concentration. Cette pratique consiste à répéter un mot ou une phrase spécifique pour un certain nombre de fois ou jusqu’à ce qu’on incarne l’essence de ce mot ou cette phrase. C’est un excellent moyen d’obtenir une concentration féroce de l’esprit.

La méditation de la pleine conscience concerne l’observation de l’esprit, du corps et de la respiration. Observer simplement l’esprit et le corps pendant qu’ils se déplacent dans une position immobile. Permettre aux pensées de surgir sans les engager ou les suivre. Cette pratique consiste à rester dans le moment présent et à découvrir l’espace de l’observateur.

3 TYPES DE MÉDITATIONS EN MOUVEMENT

Le yoga dans sa forme authentique a pour but d’amener votre état de conscience à un état élevé de  clarté. Yoga, c’est l’union. C’est un état d’être qui est obtenu en se déplaçant à travers des postures/asanas avec un esprit centré sur la respiration. La pratique régulière d’asanas particuliers augmentera la mobilité physique, la force, la vitalité et la longévité.

Le Tai Chi est un mouvement d’intégrisme lent guidé par l’inspiration et l’expiration. Cette pratique a pour but d’unifier la conscience de soi et d’augmenter le flux de prana.

Le Qi-gong est un peu plus vigoureux que le Tai Chi et il s’agit de trouver des postures qui exigent du corps de respirer d’une nouvelle façon. Cette conscience de la manière dont la respiration peut être modifiée en fonction de la position du corps apporte de la lumière à notre fluidité avec le flux naturel de la vie.

Avantages de la méditation sur le plan émotionnel :

  • Gestion du stress
  • Conscience de soi
  • Augmentation du flux d’oxygène vers les cellules
  • Renforcer la concentration
  • Fonctionnement supérieur de l’activité cérébrale

La méditation a été prouvée pour diminuer drastiquement les symptômes de maladies telles que :

  • Trouble anxieux
  • SSPT
  • TDA/TDAH
  • Maladie du cœur
  • Asthme
  • Insomnie
  • Dépression
  • Hypertension artérielle
  • Douleur

Vous n’avez jamais fait de méditation assise ? Vous ne vous êtes pas assis sur le sol les jambes croisées depuis le sport à l’école primaire ? Eh bien, vous pouvez encore pratiquer la méditation et voici comment commencer : Tout d’abord, décidez si vous voulez vous détendre avec une médiation guidée (ayez votre enregistrement prêt) ou peut-être vous voulez augmenter votre concentration avec un mantra ou peut-être vous êtes juste curieux  de voir ce que l’esprit et le corps feront quand vous vous asseyez et observez.

COMMENT POSITIONNER VOTRE CORPS

Procurez-vous un oreiller carré ou pliez une petite couverture de canapé pour avoir un coussin sur lequel vous pourrez vous asseoir.

Placez le coussin à côté d’un mur. Placez vos os assis sur le coussin d’une manière qui permet à vos hanches de s’installer, vos genoux de s’ouvrir grand, et les pieds et les chevilles peuvent se détendre.

Assurez-vous que votre colonne vertébrale est droite.

En plus de ne pas blesser votre corps, c’est particulièrement important sur le plan physiologique. Il s’agit d’aider le liquide céphalorachidien et le pouls à circuler librement. Le corps est une machine miraculeuse et pour une efficacité optimale, nous devons être attentifs à la façon dont notre machine fonctionne le mieux. Commencez par la racine de la colonne vertébrale, vérifiez si votre sacrum est stable contre le mur ? Ça devrait l’être.

 

Ensuite, il devrait y avoir un espace au-dessus du sacrum permettant à la courbe naturelle de la colonne lombaire d’être présente.

L’omoplate quand à lui doit être stable contre le mur, les épaules détendues et roulées vers l’arrière pour permettre à la poitrine de se soulever.

Assis bien droit avec le menton légèrement relevé, vous placerez automatiquement l’arrière de votre tête contre le mur.

Ces 3 points du corps doivent être soutenus par le mur pour permettre la respiration profonde et l’équilibre du fluide. Si vous ne pouvez tout simplement pas vous asseoir, vous pouvez vous allonger mais garder ces 3 points de contact avec le sol en position couchée. Il faudra un peu de courage et d’intégrité pour s’installer au centre de votre être.

COMMENT ENTRER EN CONTACT AVEC LA RESPIRATION

Une fois que vous vous sentez équilibré, centré et soutenu, vous portez votre attention sur la respiration. La respiration est la clé de la porte de la méditation. Si vous n’avez pas votre clé, vous ne pouvez pas entrer.